Voici les gagnants des Food Waste Awards 2022!

La ville d’Ostende, Etheclo, la boulangerie-brasserie bruxelloise Janine et Hearth Project figurent parmi les lauréats des Food Waste Awards pour leurs efforts admirables contre le gaspillage alimentaire dans la dernière année. 

“Maintenant que les denrées alimentaires se font plus rares et plus chères, la lutte contre le gaspillage est devenue une priorité absolue.”, explique Annelies Coupé de FoodWIN asbl, organisatrice des Food Waste Awards. “Ceux qui manipulent judicieusement les aliments réalisent rapidement des économies substantielles et réduisent également l’impact de la production alimentaire sur le climat.”

Nick Vliegen, conseiller pour l’environnement au cabinet de la ministre flamand Zuhal Demir, a annoncé les gagnants lors d’une finale passionnante à la Food Waste Fest : le plus grand événement sur le gaspillage alimentaire en Belgique, organisé par FoodWIN asbl, Too Good To Go, OVAM et le Ministère flamande l’Agriculture et de la Pêche.

La ville d’Ostende retire 49 000 euros de la poubelle de sa cuisine centrale en un an

Werknemers van de Oostendse Centrale Keuken brengen hun voedselverspilling in kaart.

La ville d’Ostende est vainqueur dans la catégorie des gouvernements locaux. En mars 2021, la cuisine centrale de la ville d’Ostende a commencé à lutter contre le gaspillage alimentaire en collaboration avec FoodWIN. L’hôpital, les centres de soins de jour, le centre de soins résidentiels et les centres de rencontre ont quantifié leur gaspillage en mesurant quotidiennement tous les surplus.

La soupe s’est avérée être une source de gaspillage, comme dans beaucoup de grandes cuisines. Les portions de viande, de légumes et de pommes de terre ont également été évaluées. Depuis lors, la cuisine centrale travaille de manière plus orientée vers le client, avec des portions mieux adaptées à chaque département.

Et cela porte ses fruits lorsque vous préparez des repas pour des jeunes et des moins jeunes, ou des malades et des personnes en bonne santé. En février, le personnel de cuisine a de nouveau mesuré les excédents alimentaires pour déterminer l’impact de la nouvelle approche. Le résultat : Ostende a réussi à réduire le gaspillage alimentaire de pas moins de 40% ! Ils peuvent ainsi économiser près de 50 000 euros et éviter 112 tonnes d’émissions de CO2 par an.

Linda Verhaeghe, responsable de la restauration de la ville d’Ostende, se réjouit :

“Nous sommes très fiers et bien sûr heureux des progrès réalisés ! Et avec les hausses effrayantes des prix des denrées alimentaires, cette économie d’argent est bien sûr très utile.”

Une bière-pain, ou plutôt un pain-bière ?

Que les Belges aiment manger du pain, on le savait déjà. En moyenne, nous consommons 38 kilos de pain par an à la maison. En même temps, c’est l’un des aliments les plus gaspillés : environ 25 % de toute la production de pain et de pâtisserie en Flandre est perdue dans la chaîne alimentaire. Ces pains sont souvent transformés en aliments pour bétail. Une solution acceptable, mais nous pouvons faire encore mieux. Compte tenu notamment de la hausse actuelle des prix des céréales et de l’énergie, il ne semble pas logique d’utiliser des céréales panifiables de haute qualité pour l’alimentation des animaux. 

L’entreprise bruxelloise Janine, lauréate du prix des entreprises alimentaires, propose l’une de ces solutions. La brasserie et la boulangerie sont en parfaite harmonie de production circulaire. Chez Janine, vous obtenez une bière fraîche brassée à partir de pain invendu, et vous obtenez également un pain cuit avec des céréales et des levures qui étaient déjà utilisées à la brasserie.

L’équipe de Janine, composée de cinq personnes, entrevoit un avenir radieux. La production devrait quadrupler dans un avenir proche et ils espèrent récupérer 3 tonnes de pain ainsi que 3 tonnes de céréales sur une période de trois ans.

Un cœur pour 300 tonnes d’excédents et une boîte intelligente

Dans la catégorie “changemakers”, Le public et le jury ont tous deux été tombés amoureux de Hearth Project. Depuis 2019, ses 300 bénévoles ont sauvé plus de 300 tonnes d’invendus et 200 000 repas sociaux produits pour les associations caritatives bruxelloises. 

IDans la même catégorie, Etheclo a remporté un prix de 5 000 euros, offert par Delhaize. Charlotte De Vroey, responsable de la durabilité chez Delhaize, explique : “La sécurité alimentaire est toujours une priorité absolue. Pendant le transport, une rupture de la chaîne du froid peut se produire, ce qui entraîne de nombreuses pertes de nourriture. Un emballage isotherme réutilisable qui maintient et contrôle la température offre donc une solution prometteuse.”

La mesure est la nouvelle nourriture

La ministre flamande de l’agriculture et de l’alimentation, Hilde Crevits, fait l’éloge des lauréats :

“Je félicite les lauréats et tous les candidats nominés. Je suis très heureux de voir que tant de personnes et d’organisations s’engagent dans la lutte contre le gaspillage alimentaire.”

La ministre flamande de l’environnement, Zuhal Demir, remercie également les gagnants ainsi que les nominés pour leurs innovations et leur engagement dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Elle encourage toutes les entreprises et organisations à poursuivre ces efforts.

Le gouvernement flamand lui-même prend également des mesures contre le gaspillage alimentaire. En 2021, le plan d’action flamand “Perte de nourriture et flux (résiduels) de biomasse de manière circulaire” a vu le jour. L’objectif est clair : réduire les pertes alimentaires de 30% d’ici 2025 par rapport à 2015. À cette fin, le gouvernement flamand poursuit ses efforts pour quantifier les pertes alimentaires. Le nouveau rapport de suivi, qui cartographie les pertes de denrées alimentaires dans tous les maillons de la chaîne agroalimentaire, est en cours de publication.

La ministre flamande de l’agriculture et de l’alimentation, Hilde Crevits, croit au principe “mesurer, c’est savoir” :

“Mesurer les pertes alimentaires est une première étape essentielle pour toute organisation. D’une part, elle sensibilise l’opinion publique et, d’autre part, elle nous permet de prendre des mesures précises. À l’automne, je présenterai notre stratégie alimentaire flamande lors du tout premier sommet flamand de l’alimentation. Éviter les pertes de nourriture tout au long de la chaîne alimentaire et utiliser les flux de résidus alimentaires de la meilleure qualité possible sera sans aucun doute un thème important de cette stratégie.”

Le département de l’environnement organisera également des événements à l’automne pour lutter contre la perte de nourriture auprès des consommateurs et des entreprises et pour mettre en avant les actions positives, notamment pendant la semaine de réduction des déchets.